New law creating a procedure for administrative dissolution without liquidation of companies

KLEYR GRASSO > Newsletter > New law creating a procedure for administrative dissolution without liquidation of companies

New law creating a procedure for administrative dissolution without liquidation of companies

The Luxembourg Parliament has recently adopted a new law creating a procedure for administrative dissolution without liquidation of companies (the “Administrative Dissolution”).

This law, dated 28 October 2022, introduces a new mechanism of dissolution which allows the State prosecutor (in collaboration with the entity operating the Luxembourg Trade and Companies Register (“RCS”)) to request administrative dissolution without liquidation of certain commercial companies. Indeed, many companies under liquidation have no assets. This new procedure will allow the elimination of  “empty shells” in a short period of time and with reduced costs for the State.

Three cumulative conditions must be met to allow an Administrative Dissolution:

  • the company is a commercial company falling under the provisions of article 1200-1 paragraph 1 of the amended law of 10 August 1915 on commercial companies (i.e. the company (i) pursues activities that contravene criminal law or (ii) seriously contravenes the provisions of the commercial code or the laws on commercial companies, including the laws governing authorisation to do business);
  • the company has no employees; and
  • the company has no assets.

It should be noted that the Administrative Dissolution shall not apply to certain entities that are subject to regulatory supervision (such as banks and insurance companies).

The procedure is as follows:

  • identification by the State prosecutor of the relevant companies that met the conditions for the Administrative Dissolution;
  • request by the State prosecutor to the RCS to open the Administrative Dissolution (the decision to request the opening of the Administrative Dissolution remain at the entire and sole discretion of the State Prosecutor);
  • opening by the RCS of the Administrative Dissolution within 3 days of the request made by the State prosecutor;
  • notification by the RCS of the decision to open the Administrative Dissolution by registered letter with acknowledgment of receipt sent to the registered office of the company;
  • publication by the RCS of the decision to open the Administrative Dissolution by extracts within three days in two Luxembourg newspapers and in the Recueil Electronique des Sociétés et Associations (“RESA”);
  • possibility to lodge an appeal against such decision within one month of the date of publication in the RESA of the opening decision;
  • verification by the RCS of the conditions of the Administrative Dissolution and information of the State prosecutor;
  • if, after carrying out his mission of verification, the conditions are met, the State prosecutor will request the RCS to continue the Administrative Dissolution. If the conditions are not met, the State prosecutor will request the RCS to stop the procedure (the decision to stop the procedure is published in the RESA);
  • the Administrative Dissolution is closed no later than 6 months after publication of the opening decision;
  • publication in the RESA of the decision to close the Administrative Dissolution. The closing decision automatically leads to the dissolution of the company.

The new law will enter into force on 1 January 2023.


Nouvelle loi portant création de la procédure de dissolution administrative sans liquidation (« Dissolution Administrative »).

Le Parlement luxembourgeois a récemment adopté une nouvelle loi portant création de la procédure de dissolution administrative sans liquidation (« Dissolution Administrative »).

Cette loi, datée du 28 octobre 2022, introduit un nouveau mécanisme de dissolution qui permet au procureur d’Etat (en collaboration avec le gestionnaire du Registre de commerce et des sociétés (« RCS »)) de requérir la dissolution administrative sans liquidation de certaines sociétés commerciales. En effet, de nombreuses sociétés faisant l’objet d’une liquidation judiciaire sont complètement dépourvues d’actif. Cette nouvelle procédure permet donc d’évacuer les « coquilles vides » dans un court laps de temps et avec des coûts réduits pour l’Etat.

Trois conditions cumulatives doivent être remplies pour permettre une Dissolution Administrative :

  • la société commerciale tombe sous le champ d’application de l’article 1200-1 paragraphe 1er de la loi modifiée du 10 août 1915 sur les sociétés commerciales (c’est-à-dire la société poursuit des activités contraires à la loi pénale ou qui contrevient gravement aux dispositions du Code de commerce ou des lois régissant les sociétés commerciales, y compris en matière de droit d’établissement) ;  
  • la société n’a pas de salariés ; et
  • la société ne dispose pas d’actifs.

Il est à noter que la Dissolution Administrative ne s’applique pas à certaines entités qui sont soumises à une supervision prudentielle.

La procédure est la suivante :

  • identification par le procureur d’Etat des sociétés concernées qui remplissent les conditions pour une Dissolution Administrative ;
  • requête du procureur d’Etat au RCS d’ouvrir une Dissolution Administrative (la décision de requérir l’ouverture de la Dissolution Administrative est de la seule discrétion du procureur d’Etat) ;
  • ouverture par le RCS de la Dissolution Administrative dans les 3 jours de la réquisition ;
  • notification par le RCS de la décision d’ouverture de la Dissolution Administrative par lettre recommandée avec accusé de réception envoyée au siège social de la société ;
  • publication par le RCS de la décision d’ouvrir une Dissolution Administrative par extraits dans les trois jours dans deux journaux luxembourgeois ainsi qu’au Recueil Electronique des Sociétés et Associations (« RESA ») ;
  • possibilité de former un recours juridictionnel dans un délai d’un mois suivant la date de la publication au RESA de la décision d’ouverture ;  
  • vérification par le RCS des conditions de la Dissolution Administrative et information du procureur d’Etat;
  • si après avoir effectué sa mission de vérification, les conditions sont remplies, le procureur d’Etat demande au RCS de poursuivre la Dissolution Administrative. Si les conditions ne sont pas remplies, le procureur d’Etat demande au RCS d’arrêter la procédure (la décision d’arrêt de la procédure est publiée au RESA) ;
  • la Dissolution Administrative est clôturée au plus tard 6 mois après la publication de la décision d’ouverture ;
  • publication au RESA de la décision de clôture de la liquidation. La décision de clôture entraîne automatiquement la dissolution de la société.

La nouvelle loi entrera en vigueur le 1er janvier 2023.